Menu principal

Mille feuilles - Allons voir ailleurs
par Journal L'Attisée le 2022-02-21

Je vous emmène tout d’abord en Allemagne, à la fin du XIXème siècle et au XXième. Bernhard Schlink s’inspire de la vie de l’aventurier Herbert Schröder-Stranz pour son roman Olga (2018). Il imagine une femme qui aurait pu être sa compagne. On suit donc Olga à partir de son enfance chez sa grand-mère peu aimante où elle s’épanouit par elle-même. Mais elle voulait plus que les autres enfants, elle voulait apprendre davantage, en savoir davantage, savoir plus de choses. Elle parvient à devenir institutrice, elle aime Herbert malgré le désaveu de ses parents à lui. On la suit dans cet amour pour un homme souvent absent, cet amour qui la nourrit face à l’adversité. Un jeune garçon, fils de gens pour qui elle fera des travaux de couture, tiendra une grande place dans sa vie.
Bibliothèque Charles-E.-Harpe, collection Réseau.

Partons maintenant pour le Japon, cadre de mes deux prochaines suggestions.
La formule préférée du professeur (2005) de Yôko Ogawa. C’est l’histoire d’un ancien prof de math dont la mémoire est défaillante suite à un grave accident de voiture. Une relation bien particulière s’installe entre lui et son aide-ménagère ainsi que le jeune fils de celle-ci. Parmi les choses innombrables que le professeur nous a enseignées, à mon fils et à moi, la signification de la racine carrée occupe une place importante. L’homme a toujours la passion des chiffres même s’il ne peut plus enseigner. Si l’amie qui m’a prêté ce livre m’avait dit qu’il y était beaucoup question de nombres premiers, de formules mathématiques, je crois que je n’aurais pas eu envie de le lire, craignant que ce soit trop aride pour moi... Mais c’est si joliment abordé, dans un cadre où la mémoire s’étiole, où la bienveillance règne. C’est beaucoup plus une histoire d’êtres humains qu’une histoire de chiffres. J’ai été séduite.

À Tokyo, il existe un café où on peut retourner dans le passé. C’est ce que raconte le roman Tant que le café est encore chaud (2021) de Toshikazu Kawaguchi. Vous pouvez effectivement retourner en arrière. Vous le pouvez, mais... Il faut cependant observer des consignes très précises pour tenter l’expérience. Ici encore, je n’aurais sans doute pas eu le goût d’entreprendre cette lecture si j’avais su qu’il s’agissait de voyage dans le temps : je suis peu adepte de ce genre. Toutefois, la façon dont c’est amené m’a amenée à accepter la proposition. Un joli roman sur les regrets qui parfois taraudent, sur l’importance du moment présent.



Mots-Clefs

Rachel  Grou  mars  2022  mille  feuilles  lecture  livres  
Espace publicitaire